Les services rendus par la nature

L’être humain dépend de la biodiversité qui lui offre différents types de biens utiles à sa santé et son bien-être.

L’ensemble de notre alimentation provient de la biodiversité, la majeure partie de nos médicaments est issue de plantes et de molécules issues de la nature. L’eau et l’air que nous respirons sont recyclés par les écosystèmes. Les ressources naturelles que nous utilisons pour nos habitations et vêtements sont mis à disposition gratuitement par les écosystèmes. La nature nous offre également des services culturels, récréatifs, esthétiques et spirituels.

La destruction de l’écosystème ou dégradation des fonctions écologiques conduisent à une réduction du service voire à sa disparition. Le concept de service écosystémique vise avant tout à faire prendre conscience de la dépendance de la société à la biodiversité.

Les services écosystémiques ont été définis par « l’Evaluation des Ecosystèmes pour le Millénaire » en 2005 (« Millennium Ecosystem Assessment”) comme étant les bénéfices que les personnes et les sociétés obtiennent des écosystèmes. (cf. tableau ci-après).

Près de 10 ans après la formalisation de la notion de service écosystémique, la « Plateforme Internationale sur la Biodiversité et les Services Ecosystémiques (IPBES) » a émergé en tant qu’institution internationale essentielle pour mobiliser l’expertise scientifique internationale en biodiversité.