Trophées 2022 “Les Jardins d’Hippocrate”

les lauréats

bravo  !

  • Grand Trophée : Centre Hospitalier du Rouvray (76) ;

  • Environnement – biodiversité : CHU de Bordeaux – site Haut-Lévèque (33) ; 

  • Social – équipe : Institut Gutave Roussy ;

  • Economique – patient : EHPAD Baume les Dames (25) ;

  • Sociétal – territoire : Centre Hospitalier de Saint-Lo (50) ;

  • Hors catégorie : ESPIC SSR Les Lauriers roses de Levens (06).

La cérémonie s’est déroulée le 6 décembre 2022, à l’EHESP.

Cliquez ici pour découvrir le programme.

Profils des participants et dossiers reçus.

Répartition des 105 dossiers :

  • Grand Trophée : 17. De beaux dossiers ; en point commun, l’ancienneté, la présence d’une équipe “Espaces vertes” présentes et dynamiques, intégrées dans la vie de l’établissement.
  • Environnement – biodiversité : 30. La catégorie la plus représentée. Des démarches conventionnelles à des actions pleinement centrées sur la préservation de la biodiversité.
  • Social – équipe : 12. Un centre d’intérêt émergent, à la vue du nombre de dossiers reçus et les dates de début de projets.
  • Economique – patient : 27. Une catégorie fortement représentée. Un grand nombre de dossiers de cette catégorie ont été soumis dans la catégorie “Grand Trophée” ce qui souligne une vision parfois réduite de la place d’un jardin dans un lieu de santé et des enjeux de biodiversité.
  • Sociétal – territoire : 19. Une catégorie transverse qui témoigne de l’implication et des prises d’initiatives gagnantes localement ! Les démarches les plus partagées sont clairement les plus abouties.

les lauréats !

Lauréat “Grand Trophée”

Démarche globale

Raison du trophée :

L’établissement de santé a véritablement mis en place une politique responsable globale dans l’ensemble de ses aménagements paysagers et l’a intégré dans son projet d’établissement ou stratégie d’entreprise.

Le trophée a été attribué à : Centre Hospitalier du Rouvray (Sotteville les Rouen, 76).

Dès 2009, la Direction du CH du Rouvray inscrit pour la première fois dans son projet d’établissement sa volonté d’agir dans une logique de développement durable. Aujourd’hui, le CH a mis en place une politique responsable globale de biodiversité autour de ses 80 hectares aménagements paysagers partagée par le plus grand nombre. A noter, le service Parc cet Jardins est composé de 16 collaborateurs ! Marqueur fort de l’intérêt de la Direction !

Les quatre  axes des trophées thématiques sont représentés  :

  • Biodiversité : une gestion différenciée des espaces, une serre de production, de l’éco-pâturage, deux vergers conservatoires, un poulailler conservatoire pour la gestion des déchets alimentaires, compostage des déchets verts …
  • Social / QVT : création de jardins familiaux (47 parcelles de 100/200m²) gérés par une association interne, mise à disposition de plantes…
  • Economique / Résident : création de jardins thérapeutiques, organisation d’ateliers en collaborateur soignants / Services Parcs et Jardins.
  • Sociétal : accueil d’une association d’insertion pour une culture maraichère (1 hectare), organisation événements culturels …

Lauréat “trophée biodiversité”

Axe environnemental

Raison du trophée :

L’établissement de santé a mis en place une gestion écologique de ses aménagements paysagers, ou a intégré la biodiversité dans ses projets fonciers, de façon désintéressée sans retour direct pour l’humain.

Le trophée a été attribué à :  CHU de Bordeaux – site haut Lévêque.  Pessac (33) – FHF.

Le CHU de Bordeaux est engagé dans une démarche de développement durable depuis 2008, pilotée par une gouvernance dédiée. La faune et flore sont un axe à part entière de la politique.

L’action récompensée porte sur la gestion différenciée des 58 hectares d’espaces naturels, structurée sur la base d’un diagnostic initial et d’une cartographie, évolutifs s’appuyant sur le service Espaces Verts régulièrement formé.

  • Rationaliser la gestion des espaces verts et l’affectation des ressources nécessaires.
  • Restaurer, préserver et gérer l’environnement en limitant l’artificialisation, les pollutions (engrais, pesticides, pollution induite par les engins) et le dérangement en favorisant la diversification des milieux et espèces.

Cette préservation des espaces naturels a permis de classifier cinq catégories d’espaces : ornementaux, jardinés, rustiques, champêtres et naturels/boisés. Elle s’inscrit également dans le cadre de la démarche de coulée verte de la métropole bordelaise. En point d’orgue, le « Parcours du triton » un sentier de découverte et d’activité pédestre.

“Le CHU de Bordeaux est fier d’être lauréat du ‘trophée biodiversité‘ des Jardins d’Hippocrate. Ce trophée récompense l’engagement de l’établissement dans sa démarche de développement durable et de valorisation de la biodiversité. Il souligne également le travail effectué par les équipes du service des espaces verts sous la responsabilité successive de M. HARRIBEY et de M. TANI.

La préservation de la biodiversité ainsi que sa valorisation future par la gestion différenciée contribuent au maintien et à l’amélioration du cadre de vie au travail des salariés, des patients et des usagers. Préserver et valoriser la nature en ville sont des objectifs poursuivis par l’ensemble des acteurs territoriaux.  

Nous remercions Biodiversanté, M. DENIZE et ses partenaires pour leur initiative. Grâce aux récompenses, les agents du service des espaces verts ont bénéficié d’une formation. D’autre part, le kit pédagogique offert par « Biodiversanté» est utilisé pour nos actions de sensibilisation.”

 

Laurent TANI

Responsable Service des Espaces Verts

Gilles VANDENBERGHE

Responsable logistique

 

Lauréat “trophée QVT”

Axe social

Raison du trophée :

La Qualité de Vie au Travail (QVT) est devenue en l’espace de quelques mois une priorité absolue des établissements de santé. L’environnement de travail et l’attention portée aux équipes sont des facteurs d’attractivité et de différenciation.

L’établissement de santé s’est appuyé sur les espaces paysagers et les bienfaits de la nature pour apporter un bien-être et une reconnaissance vers les collaborateurs.

Le trophée a été attribué à : INSTITUT GUSTAVE ROUSSY. Villejuif (94) – Unicancer

Le projet récompensé est une initiative émanant de collaborateurs qui ont végétalisé spontanément des espaces extérieurs ! Cette Green Guerilla a été remarquée et saluée par la Direction, conduisant à une collaboration pour imaginer un projet de paysagisme de grande envergure autour de l’hôpital, dans le cadre de la démarche GREEN (plan d’actions RSE).

Un des espaces, le potager partagé (photos), nommé GaRden en hommage au fondateur, comporte 30 bacs pour un total de 50 m2 cultivable ainsi qu’un chalet, une cabane à outils et une serre de 8 m2.

Il est aujourd’hui entièrement animé par le personnel, une 100aine d’adhérents, issu de tout secteur : soin, entretien, administration. Le fonctionnement est horizontal (facilité par l’outil Teams) avec le moins de règles possibles. Toute décision est collégiale et les initiatives encouragées.

Ont également été réalisés un verger offrant une aire de pique-nique, un jardin méditerranéen. La végétalisation du parvis de l’entrée de l’hôpital est en cours.

Lauréat “trophée patient”

Axe économique

Raison du trophée :

La nature peut être bénéfique à chaque étape d’un parcours de soin.  L’établissement de santé a développé un projet structuré centré sur la nature dans le parcours de soins de ses patients / résidents.

Le trophée a été attribué à : EHPAD BAUME LES DAMES.  Baume les Dames (25) – FHF

Le projet récompensé est la création et l’animation d’un projet d’hortithérapie.

Depuis septembre 2021, le service d’EHPAD et le secteur sanitaire ont mis au point un jardin thérapeutique au CH de Baume-les-Dames, après un sondage mené en interne auprès des 130 résidents, mettant en évidence le désir de découvrir ou de retrouver des sensations qu’apportent le contact à la nature.

Le jardin (400m²) a été structuré de façon à y pratiquer différents ateliers thérapeutiques : actions horticoles, embellissement du jardin ou l’intérieur de l’hôpital, transformation des produits du jardin…

Le caractère remarquable est l’intégration dans le projet d’établissement et le suivi des résidents (réunion mensuelle : observation / bilan), animée par une équipe pluridisciplinaire (psychologue, psychomotricienne, animatrices, service technique), garantissant sa pérennité.

Cette action a été rendue possible grâce aux soutiens financier et matériels de nombreux partenaires, dont la Conférence des financeurs présidée par le Département du Doubs, dans le cadre d’un appel à projet de l’ARS.

La structure est petite mais cela n’empêche en rien de déployer ce genre de projet. Tout est question de conviction !

“C’est une très grande fierté pour une structure de petite taille peu coutumière de cette mise à l’honneur. Les grands établissements disposent en effet de services ou de personnes dédiées permettant un travail de fond sur le long terme en particulier pour les appels à projets.

Pour Baume il s’agit avant tout de la reconnaissance du dynamisme d’une équipe projet pilotée par notre psychomotricienne avec un projet mené pour et par les résidents.

Il s’agit d’un travail important réalisé dans ce cadre qui, au-delà de l’hôpital de proximité, valorise également les équipes. Sur un plan général, cela met également en avant la gérontologie, parent pauvre du monde hospitalier, et le travail auprès du résident.

Le rôle de la Direction et du coordonnateur des soins donc de la gouvernance doit consister, dans le cadre de ce type de projet, à veiller à sa pertinence et ensuite à être des facilitateurs. C’est ce que nous avons essayé de faire. Je souligne toutefois le rôle important joué par le coordonnateur des soins.

Pour finir, ce prix nous a « offert » une exposition médiatique de tout premier ordre dont nous sommes peu coutumiers (presse locale, interview JT France 3 BFC, courrier de félicitation du député local).”

Georges Navarro

Directeur

Lauréat “trophée territoire”

Axe sociétal

Raison du trophée :

L’ancrage local est une composante majeure et clé d’une démarche RSE. La crise de la COVID a révélé le rôle essentiel et complémentaire des acteurs du Territoire et la nécessité d’une plus grande connexion.

L’établissement de santé (acteur incontournable de sa zone) a noué des relations fortes et pérennes avec des acteurs locaux autour de projets liés aux aménagements paysagers et aux plantes, sur son initiative ou celui des partenaires-acteurs locaux.

Le trophée a été attribué à : CENTRE HOSPITALIER SAINT-LO.  Saint-Lo (50) – FHF.

Le projet récompensé est  la création d’une culture maraichère + légumerie / conserverie solidaire.

Créée en juillet 2019, l’association “La légumerie/conserverie solidaire” est le fruit d’une rencontre entre :

  • la Banque Alimentaire de la Manche ;
  • I.P.E Environnement (qui développe une offre d’insertion féminine) ;
  • la Cuisine Centrale du GIP de Restauration Collective du Centre-Manche (GIP RCCM) ;
  • le groupement hospitalier Centre Manche (CH St-Lô).

Le CH Saint-Lô a mis à disposition des terres agricoles lui appartenant (3,5 hectares), afin qu’un chantier d’insertion y exerce une pratique maraichère.

Les légumes produits sont transformés dans une légumerie, puis livrés, prêts à cuisiner, au GIP RCCM afin qu’ils se retrouvent dans les assiettes des enfants (écoles, crèches) de Saint-Lô et des patients du CH Saint-Lô.

Il s’agit d’un projet en totale cohérence avec les règlementations actuelles (produits sains, biodéchets).

Lauréat “trophée hors catégorie”

Axe biodiversité

Raison du trophée :

Attribué à la lecture des dossiers. Les thèmes de l’eau et de la pollution médicamenteuse deviennent un enjeu stratégique.

Le trophée a été attribué à :  espic SSR Les lauriers roses. Levens (06) – association Chaines de vie 06

Les eaux d’un lieu de santé se trouvent chargées de micropolluants ayant un impact sur la biodiversité aquatique. Il était important pour l’association CHAINE DES VIES 06 de considérer ce constat dans sa démarche forte de H.Q.E, et de faire sa part.

Depuis 2015, l’établissement est équipé d’une station de traitement des effluents hospitaliers par phytorestauration (bâchée de 1 000l, 3 bassins verticaux, 1 bassin horizontal, plaque de cuivre, fontaine) avant que l’eau ne soit réintégrée dans le réseau d’assainissement.

L’action a été co-construite avec de nombreux acteurs :

– création de la station (architecte paysagiste, architecte, entreprises, CEMAGREF)

– développement des analyses (recherche) : CNRS, 2 étudiants (recherche des plantes), CHU de Nice, Laboratoire de l’environnement de la métropole NCA, Lyonnaise des eaux

– entretien des bassins : équipe dédiée Les Lauriers Roses

accès rapide :

Les Jardins d’Hippocrate

Vous êtes un hôpital, un établissement de santé. Vous êtes une entreprise, un partenaire potentiel. Le principe des Jardins d’Hippocrate vous intéresse et vous souhaitez en savoir plus, contactez-nous !